© Hugues Laroche – V de V Sports

Rarement les rebondissements auront été aussi nombreux au cours de la dernière heure d’une manche du Challenge Européen Endurance Proto. Et sous le drapeau à damier, c’est un triomphe amplement mérité qu’accueille DB Autosport et la Norma M20 FC #22 de Damien Delafosse, Quentin Vaucher et Thomas Accary. Cette victoire tombe à point nommé pour le team bourguignon, qui a connu son lot de malchance depuis le début de saison, et qui se présentera avec un moral gonflé à bloc lors de la prochaine manche sur ses terres dijonnaises du 23 au 25 juin prochains.

Pour en arriver là, il aura fallu à Daniel Bassora et sa bande s’armer de patience pour préparer son accession à la première place. La majorité de l’épreuve est en effet dominée par la Norma #6 TFT de Bazaud / Thirion / Caillon, mais alors que la victoire en Prestige, voire au général, semble lui tendre les bras, une défaillance technique relègue le prototype préparé dans le Gers 8ème position et aux portes du podium de la catégorie réservée aux pilotes Gentlemen et Open.

Une voie royale s’ouvre alors pour la #22 qui glisse victorieusement vers l’arrivée, non sans devoir se méfier de la #2 TFT des polemen Vilarino / Ferté / Illiano. Contraint de respecter un ultime ravitaillement de carburant à cinq minutes du terme, les champions en titres cèdent cependant la deuxième marche du podium à la n°8 de leurs équipiers Capillaire / Creed / Melnikov.

Le sort qui s’est abattu sur la #6 permet finalement à la #5 TFT de Moralès / Rihon / Phillips, 4ème au général, de coiffer les lauriers en Prestige, non sans s’être fait une frayeur en devant repasser par la voie des stands dans la dernière demi-heure. Mais comme ils sont imités par la #42 Equipe Palmyr de Kubryk / Beck / Belle, ils récupèrent leur bien et bouclent ces 6 heures au 4ème rang, encadrant, avec la voiture d’Equipe Palmyr, la #9 Graff de Marroc / Trouillet / Fort.

Parmi les déceptions de cette épreuve, notons celles vécues par la Norma #40 Equipe Palmyr de Mondolot / Zollinger / Thuner, ralentie par une crevaison ; par la #14 CD Sport de Bole-Besançon / Scheier / Taittinger, victime d’un contact puis d’une panne mécanique en dépit de l’excellent travail des mécaniciens ; ou encore par la #66 RC Formula de Richard / Papin / Redais, impériale en début de course!

Le classement complet est à retrouver ICI.

D’après le communiqué de presse